Votre ancêtre conducteur

Votre ancêtre était-il un conducteur? Quelques pistes de recherche pour savoir si elle ou lui avait une voiture et un permis de conduire.

Permis de conduire les motos et les autos
Permis de conduire les motos et les autos. Collection personnelle

Archives familiales

La première piste est dans les archives familiales (tiroirs, greniers, photos et mémoire des plus anciens).

Ce que vous pouvez chercher c’est un permis de conduire ou son ancêtre : le brevet de capacité. Vous pourrez en trouver de plusieurs sortes : pour les motocyclettes, pour les véhicules automobiles… Et ne croyez pas que seuls les hommes peuvent obtenir ce document ! (La proportion de femme reste faible).

Pas de code de la route avant 1922 pour nos ancêtres, parfois des lieux réservés par la mairie à certaines heures pour apprendre la manipulation des véhicules. (Comme nous sur le parking du Mammouth le dimanche après midi…)

Vous pouvez aussi chercher des photos ou cartes postales et plus difficilement des quittances d’assurances.

Aux archives départementales

Plusieurs pistes sont à suivre.

Un métier qui nécessite un véhicule. Votre ancêtre est chauffeur, médecin, employé d’un notable. Il est probable qu’il ait passé le permis, sans forcément posséder son véhicule.

Le permis militaire. Quand votre ancêtre revient de l’armée, il peut également avoir fait la démarche de changer son permis militaire en permis civil.

Les brevets de capacité et délivrances de permis de conduire. Certains fonds ont un registre chronologique de délivrance, d’autres un répertoire alphabétique des détenteurs de permis de conduire, d’autres enfin n’ont « que » les dossiers de demandes. Dans ce dernier cas, la recherche est plus longue et plus compliquée. Les dossiers peuvent contenir une copie de la photographie d’époque, mais c’est loin d’être le cas pour tous. On trouve aussi dans cette catégorie des demandes de duplicata.

Les demandes de permis pour l’étranger. Si vous avez un ancêtre voyageur à l’étranger, il est obligé de faire cette demande, parfois en précisant le pays ou la cause de ce voyage. Dans ce cas, la personne est déjà titulaire du permis, et peut faire plusieurs demandes.

Les déclarations d’immatriculation de véhicule. Ces éléments, quand ils sont conservés, sont à consulter par ordre chronologique. Là encore la recherche peut être longue et vaine.

Les PV. Pas de feu, pas d’usage de la corne, vitesse excessive, pas d’autorisation de circuler. Les PV peuvent être une mine d’or pour connaitre à la fois le numéro de permis, sa date de délivrance et l’immatriculation du véhicule concerné.

La justice. Un accident est si vite arrivé, surtout quand le public n’a pas l’habitude de voir des véhicules. Au civil, vous pourrez retrouver les dommages et intérêts liés à des accidents (corporels ou incorporels), au correctionnel, ce sera plutôt des homicides blessures involontaires, voire des délits de fuite.

Quant aux prix d’achat, vente et consommation du véhicule, les informations relèveront de la chance ou du pur hasard !

© 2020 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu
error: Content is protected !!