Votre ancêtre a-t-il fait la guerre de 1870?

  • Blog

Votre ancêtre a-t-il fait la guerre de 1870? Le savez-vous? Avez-vous tenté de retracer son parcours? Contrairement à la guerre 14-18, l’exercice est beaucoup plus compliqué qu’il n’y parait.

Blessé de la guerre de 1870 attendant le brancard
Blessé de la guerre de 1870 attendant le brancard

Retracer le parcours

Pour pouvoir retracer le parcours, il vous faut:

  • savoir dans quelle arme il a servi (dans quel régiment il était affecté?, était-il dans l’armée active ou les gardes mobiles?)
  • utiliser des ressources autres que celles disponibles aux archives départementales.

Quel régiment?

Pour connaitre le régiment, il faut savoir si votre ancêtre a fait “la campagne de 1870”.

Il est mort, a été blessé et pensionné. Il est médaillé la guerre de 1870. Vous avez un congé de libération stipulant sa présence contre l’Allemagne. Il a signé un acte de remplacement ou un engagement volontaire pour cette période…. Alors il y a des chances que vous puissiez trouver des traces de son affectation. Et, soyons honnête, s’il était gradé, la preuve sera plus facile à trouver!

A contrario, votre ancêtre s’est fait remplacé ou il était déserteur ou insoumis. Il était en prison, à l’asile. Il était trop petit, unijambiste. Ou, à moindre mesure, déjà marié. Dans ces cas, il est probable qu’il n’ait pas “fait la guerre”.

En activité mais pas forcément contre l’Allemagne

Votre ancêtre était peut être sous les drapeaux en 1870, mais pas forcément contre l’Allemagne.

L’étude de différents cas montre que certains soldats affectés en Afrique ne sont pas intervenus dans la campagne contre l’Allemagne. De la même manière, un soldat s’est vu refuser la médaille commémorative car il était sous les drapeaux… mais à St Denis de la Réunion.

Dans les archives personnelles

La médaille commémorative (et/ou son brevet), un livret militaire, un congé de libération, un journal intime ou une biographie, une carte de vétérans… Les traces dans vos archives familiales seront probablement assez réduites.

Aux archives départementales

Alors rendez-vous aux archives départementales (du lieu de recrutement, pas du domicile). Vous cherchez dans:

  • l’état civil, notamment les transcriptions de décès. Attention aux imprécisions sur les âges et sur les lieux dans les actes. Sachez que les transcriptions sont parfois 2 ou 3 ans après le décès. Et certains décès ne sont pas inscrits dans aucun registre!
  • les tables de successions et absences . On trouve parfois des doublons avec une inscription dans le chef lieu de département puis une inscription dans le bureau d’enregistrement du domicile. Attention, là aussi, à des inscriptions dans des bureaux présumés. Par exemple, pour un soldat né à “Balaguier” en Aveyron, le décès est noté dans la table de St Sernin (pour Balaguier sur Rance) et celle de Capdenac-Asprières (pour Balaguier d’Olt)
  • les jugements pour absence qui peuvent intervenir longtemps après le décès (voir l’article je n’ai pas de ses nouvelles)
  • le recrutement (tirage au sort, conseil de révision, liste de contingent, contrôle des gardes mobiles…)
  • les remplacements militaires, les déserteurs et leurs jugements devant le conseil de guerre
  • les fonds des sous préfectures (organisation, habillement, entrainement..), des préfectures (dates de départ, réquisitions, lieux d’ambulances, dépêches…), mais aussi des dépôts de communes (plus généralement pour les gardes mobiles)
  • l’attribution de la médaille commémorative. Attention, celle ci se demande dans le lieu du recrutement et pas au lieu du domicile au moment de la demande.
  • les fonds d’anciens combattants et victimes de guerres, les vétérans
  • la presse, les revues d’anciens combattants…
  • et toutes les ressources à chercher dans la bibliothèque (articles, livres, thèses) !

Les autres ressources

Internet fourmille d’informations sur d’autres ressources: liste de blessés, liste de prisonniers, états nominatifs de soldats tués, cartes des combats, listes et emplacements de régiments, récits de combats.

Ne manquez pas non plus les ouvrages généalogiques, guides, revues, articles de blog qui pourrons vous donner des astuces ou des retours d’expérience.

Et puis, si vous avez trouvé le régiment, il vous faudra envisager une visite au service historique de la Défense pour pouvoir retracer plus précisément le parcours de votre ancêtre: pendant le conflit, mais aussi après (médaille, demande de pension).

De belles recherches en perspective!

© 2020 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu
error: Content is protected !!