On a tous dans nos tiroirs, placards ou greniers, des archives familiales. Il peut s’agir de photographies, menus, lettres ou papiers qu’on qualifie parfois de « vieux papiers ».

Vieux Papiers

Que faut-il jeter ?

Entre ceux qui jettent tout et ceux qui ne jettent rien, il faut trouver une juste mesure. Une enveloppe vide non écrite, non datée, sans timbre, et au contenu vide n’est pas utile… à priori.

Que faut-il garder ?

Il existe des préconisations pour les durées de conservation de certains documents. Une simple recherche sur internet permet de trouver cette information.

Pour d’autres documents, ils ne doivent pas être jetés (bulletins de salaire, livret de famille, actes notariés liés à l’immobilier, etc)

Pourquoi organiser ses archives familiales ?

  1. Il n’y a qu’une personne qui conserve les archives ou une partie des archives. Si, quand dans beaucoup de famille, certains héritiers ne s’entendent plus, vous n’aurez peut être plus accès à la collection intégrale des lettres de votre arrière grand-père conservée par Tata Yvonne.
  2. les archives, ça prend de la place. Finalement, même si vous avez un problème d’entente avec Tata Yvonne, vous serez peut être ravie que ce soit le grenier de Tata Yvonne qui stocke les vieux papiers plutôt qu’un placard de votre studio de 20m2.
  3. la poussière a fait son œuvre, ces papiers sont souvent sales. Vous n’êtes pas forcément équipés pour les nettoyer. Pire encore, vous êtes allergique à la poussière.
  4. Les vieux papiers, ça se dégrade. Un sinistre dans la maison, un rat, un chat, un enfant qui dessine sur le contrat de mariage de 1880, un problème d’humidité qui collent les pages. Tout peut arriver.
  5. vous faites de la généalogie, vous vous intéressez à vos ancêtres ? Vous avez probablement une mine d’informations originales et utiles dans ces documents pour vos prochaines recherches aux archives départementales.
  6. on ouvre les tiroirs, on regarde, on lit, on essaye de déchiffrer les écritures, et on remet tout dans la caisse et le carton, parce qu’on n’a pas le temps, ou l’envie de lister ces documents.
Carton de vieux papiers

Quelles solutions ?

Vous pouvez laisser les archives dans leurs tiroirs et les sortir de temps en temps. Vous pouvez apporter votre carton aux archives départementales pour faire un dépôt (série J), si vos documents ont de l’intérêt, ils se chargeront de faire un inventaire, de nettoyer vos papiers et de les stocker dans de bonnes conditions.

Mais, vous pouvez aussi nous confier ponctuellement ces documents. Ils seront numérisés, analysés et résumés.

Quels avantages pour vous ?

Une fois le travail effectué, vous savez

  • combien de documents vous avez et quelle période ils couvrent ;
  •  quelle branche de votre famille ils concernent ;
  • de quoi ils parlent –uniquement des achats/ventes, un jugement de désaccord entre héritiers,  une correspondance privée, une adoption, une histoire d’amour…
  • quels sont les documents d’exception ou que vous devez consulter vous même (à cause de leur contenu ou de leur matière,…)
  • quels documents sont dégradés ou altérés.

Vos documents ne seront pas mieux conservés, mais leur numérisation permet de partager les images avec d’autres cousins et d’ainsi éviter leur manipulation physique. S’ils sont dégradés ultérieurement, la numérisation vous permettra de garder une image à un instant « t ».

Vous saurez enfin quels documents sont conservés dans la famille.

Des options possibles

L’offre de base propose de numériser, analyser et résumer vos vieux papiers. Des options sont possibles.

Vous pouvez par exemple demander à obtenir les éléments nécessaires à vos recherches complémentaires – Numéro de répertoire général de l’enregistrement, date d’un contrat de mariage, références de transcription d’hypothèques, références de jugements. Ces informations seront notées au fil de l’analyse des documents.

Un arbre généalogique se dégage généralement de l’analyse des documents. Bien que non vérifié, il permet d’avoir une vue globale des intervenants. C’est une option conseillée.

A quel prix ?

Le prix prend en compte la prise en charge des documents, puis le travail de numérisation, d’analyse, de restitution des documents et des comptes-rendus et images numérisées. Le travail est effectué au tarif horaire.

Un conseil, demandez au professionnel qui prend en charge vos documents de justifier d’une assurance professionnelle (responsabilité civile).

Que devez-vous faire?

C’est à vous de trouver les archives dispersées et de convaincre votre famille de vous “prêter” ces documents pour quelques temps. Peut être l’occasion de renouer des liens avec la famille…

Fermer le menu
error: Content is protected !!