L’affichage électoral en 1925

La loi règlementant l’affichage électoral

Parue au journal officiel du 21 mars 1914, la loi sur l’affichage électoral prévoit que dans chaque commune des emplacements spéciaux seront réservés pour l’apposition des affiches électorales… et ce dès le 20ème jour qui précède la date du scrutin.

Les règles principales sont les suivantes :

  • Chaque candidat ou chaque liste a droit à une surface égale.
  • Le nombre maxi d’emplacements est de 5 pour les communes de 500 électeurs ou moins et de 10 dans les autres plus un par 3000 électeurs ou fraction supérieure à 2000 dans les communes ayant plus de 5000 électeurs.
  • Les emplacements sont attribués par ordre d’arrivée des demandes.
  • Tout candidat qui laissera sans emploi l’emplacement d’affichage qu’il aura demandé sera tenu de rembourser à la commune les frais d’établissement.

La loi du 2 avril 1932 apportera quelques ajustements, notamment sur les amendes au cas où un candidat affiche sur l’emplacement d’un autre.

Où sont les affiches électorales ?

Dans l’Aveyron, les archives ont conservé une partie des arrêtés municipaux concernant les élections municipales de 1925. Pour toutes les communes, un espace de 4 m2 est prévu par candidat sauf dans les hameaux où la zone réservée est parfois restreinte à 2m2 par candidat.

Où sont donc placées ces affiches ?

Si on exclue la situation particulière de la ville de Rodez (chef lieu de département), les 45 communes rurales dont on a conservé les arrêtés prévoient des emplacements classiques :

  • 60% sur les murs ou préaux des écoles
  • 45% sur les murs de la mairie
  • En moindre mesure, sur le porche, le mur de l’église ou le portail de la cour du presbytère

D’autres emplacements emblématiques sont également utilisés :

  • La bascule municipale, la fontaine publique
  • Une maison ou une grange individuelle, voire un hôtel ou une auberge, bien placés dans les hameaux.

On trouve aussi quelques emplacements plus originaux : à côté de la statue de la vierge, sur le « Portail du garage du corbillard faisant suite à la mairie », sur les lieux d’aisance du foirail,…

Enfin, quelques emplacements prévus à cet effet comme le casier public ferré au mur d’une maison particulière ou amovibles comme nos actuels panneaux.

Et en ville ?

Pour la ville de Rodez, dont l’arrêté a été conservé, les lieux d’affichages sont les suivants :

  • Les murs du lycée, des casernes, de l’ancienne église, du palais de justice (juste pour la durée du vote pour ce dernier)
  • La guérite de l’octroi et du tramway
  • Quelques maisons ou portail : Lavernhe, Bignon, Alcouffe, maison du peuple
  • Le portail des voutes
  • Et des espaces réservés près de chacun des bureaux de vote.

Des panneaux systématiques

Depuis quelques années, les panneaux amovibles semblent être la norme pour l’affichage électoral…. Ils permettent un nettoyage plus facile et une pollution visuelle plus courte!

© 2020 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu
error: Content is protected !!