Jan 222016
 

Henri Martin se marie à Rose Sophie Lescure en mars 1883 à Marnhagues et Latour. Trois mois plus tard, nait leur fille Joséphine. Le couple aura ensuite 6 autres enfants, 3 garçons et deux filles.
En 1898, alors que Joséphine n’a que 15 ans, son père la place comme domestique chez un boucher de Roquefort, Mr Louis Singla. Le contrat stipule que les gages de la jeune fille s’élèvent à 14 francs par mois. Affaire conclue, le louage de Joséphine débute le 17 mai.

Quelques temps plus tard, la jeune fille de retour en visite chez ses parents leur explique qu’elle dort dans la même chambre que le frère de Mr Singla, or ce jeune homme n’a que 30 ans.
Mr Martin n’est pas d’accord avec ces conditions, il ne souhaite pas que sa fille retourne à Roquefort. Cependant, il faut honorer le contrat. Joséphine repart faire la domestique et Mr Martin avertit qu’il récupèrera sa fille dans 8 jours et que le boucher peut de procurer une autre domestique.

Le 17 juillet 1898, Mr Martin vient chercher sa fille, ses affaires et réclame les gages dus. Le boucher n’est pas d’accord, il ne paye rien et refuse même de rendre la malle de linges et vêtements.
L’affaire est traduite en justice quelques jours plus tard.

Le boucher confirme les conditions de logement et proteste : il a fait cela avec l’accord de la domestique qui, consultée, avait consenti à dormir dans la même chambre que le jeune homme. Elle est d’ailleurs satisfaite en tous points de ses maitres et l’a même dit dans le magasin en présence de plusieurs personnes. Et puis ses maitres s’épargnaient chaque jour le travail ordinaire d’une chambre à préparer…. De plus, Mr Martin est soupçonné d’avoir profité de la visite de sa fille pour la faire employer aux moissons, travail qui rapporte plus que d’être domestique.

Mr Martin gagne le procès. Le fait de faire dormir un jeune homme de 30 ans avec la domestique de 15 ans étant jugé dangereux, aucune charge n’est retenue contre le père de famille qui a pourtant rompu un contrat avant la fin de celui-ci.
Mr Singla est condamné à payer les gages de la jeune fille (24 francs 25), les dépens (10 francs 92)… et surtout à rendre la malle de linge !

Sources : 4E151/7-AD12, 4E151/8-AD12, 10U8-84/AD12

© 2016 Généalanille

Print Friendly