Août 202014
 

Trois soldats de Grury sont morts pour la France le 20 aout 1914, lors de leur baptĂŞme du feu.

Deux disparus dans la mĂŞme attaque.

Adrien Laumain est né le 29 aout 1890 à Saint Loup, commune de Marly sous Issy de Pierre Laumain et de Françoise Mitaine. La famille et ses enfants quitte St Loup à la fin du XXème siècle pour s’installer à Faulin situé sur la commune de Grury où naitra leur 5ème fille.

Adrien Laumain est recensé avec la classe 1910 et après avoir été déclaré bon pour le service par le conseil de révision, il est incorporé le 1er octobre 1911 dans le 56ème régiment d’infanterie. Il est renvoyé dans ses foyers en novembre 1913 avant d’être mobilisé le 1er aout 1914 pour la première guerre mondiale.

Jean Claude Collier est né le 21 novembre 1889 à Grury à Brion fils de Jean et Annette Bourgeois, cultivateurs à Brion.

Il appartient 56ème RI d’octobre 1910 à juillet 1912 puis passe ses 3 derniers mois d’armée au 134ème RI. Mobilisé en 1914, il rejoint sa caserne à Chalon sur Saône et est affecté par erreur au 56ème RI.

Le 56ème RI quitte Chalon sur Saône le 4 aout 1914 pour atteindre deux jours plus tard Chatel-Monexy (54). Les troupes traversent la frontière allemande le 17 aout. « Dans la nuit du 19 au 20 aout , après une marche de nuit fatigante, le 56e prend position dans les bois situés au sud-ouest du village de Gosselming, occupé par l’ennemi, et commence au petit jour l’attaque du village sans aucune préparation d’artillerie. » La 15ème division sera obligée de reculer à partir de 11H après avoir subi de nombreuses pertes.

Adrien Laumain est porté disparu dans cette bataille et sa date de décès sera confirmée par le jugement du 8 juillet 1920 et transcrit le 9 aout 1920 sur les registres de Grury. Son corps est à l’ossuaire de Gosselming (57).

Jean Claude Collier est également porté disparu dans cette bataille mais sa date de décès ne sera fixée au 20 aout 1914 que lors du jugement du 15 mars 1922. Son frère cadet Jean Marie, tout d’abord exempté, sera finalement incorporé lui aussi au 56ème RI dès le 13 décembre 1914.

Trajet des deux soldats du 56ème RI

Trajet des deux soldats du 56ème RI

Une jeune veuve après 3 semaines de guerre

Claude Marie Machuron est né le 11 septembre 1885 à La Chapelle au Mans de François Machuron et de Marguerite Sauze. La famille de 8 enfants habite au lieu-dit Valette.

Claude Marie Machuron est affecté au 29ème Régiment d’infanterie pour toute la durée de son service qui s’écoule entre 1906 et 1908. De retour à Grury, il se marie le 13 aout 1912 à Chalmoux avec Antoinette Moreau et habite en 1914 à La Bazelle.

Mobilisé alors qu’il a 29 ans, il arrive à sa caserne le 14 aout 1914 et rejoint le 229ème RI où il retrouve Pierre Desbrosses.

Le 11 aout 1914, le régiment quitte la garnison d’Autun et rejoint Conflans par chemin de fer. Deux jours plus tard, l’installation est faite à Francalmont. La troupe avance sur Plombières puis Sapois Menaurupt, Gérardmer, Plainfaing puis Saales. Le 20 aout, le bataillon essuie le baptême du feu près de Steige.

Claude Marie Machuron disparaît dans le combat, comme 30 soldats déclarés décédés avant le 11/02/1915. Il recevra la médaille militaire à titre posthume (JO du 17 janvier 1922) avec la citation « soldat brave et dévoué, mort pour la France en se portant courageusement à l’assaut du village de Saulcy sur Meurthe ». Il sera également décoré de la Croix de guerre avec étoile d’argent. Son décès sera fixé au 20 aout 1914 par jugement du tribunal du 16 février 1921.

Son fils Louis né en juillet 1913 et sa fille Marie née posthume en avril 1915 deviendront pupilles de la Nation le 23 juillet 1919.

machuron

Sources:

5E280/10-AD71, 6M 1896 Marly Sous Issy-AD71, 1RM, HISTORIQUE RESUME DU 56° REGIMENT D’INFANTERIE PENDANT LA CAMPAGNE 1914-1918, sga mémoire des hommes, Sga mémoire des hommes, site chtimiste.com, 1R RM 1905 Autun – AD71, 1R RM 1909 Autun -AD71, 1R RM 1910 Autun – AD71, 1R RM 1911 Autun – AD71, 5 E 227/12-AD71, 5 E 88/11-AD71, 3R247-AD71

© 2014 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email