FĂ©v 162017
 

Engagé volontaire dans la marine, Henri Segaud meurt de maladie en 1917. Il est le 48ème mort pour la France inscrit sur le monument aux morts de Grury (71).

De la campagne Ă  la ville

Henri Segaud est né le 14 juillet 1891 à Marly sous Issy (71) de Pierre Segaud et Pierre Roy.Son père est tailleur d’habits au bourg à Grury, commune voisine, et l’enfant est né au domicile de ses grand-parents au hameau de Chaunat.

Après qu’un 5ème enfant nait Ă  Grury puis la famille part s’installer après 1906 Ă  Dijon (21). Henri devient serrurier.

Engagé volontaire dans la marine

Henri est engagé volontaire le 19 mars 1909 à Toulon, il rejoint le dépôt des équipages de la flotte de cette ville, le 5ème dépot. Il devient quartier maitre mécanicien torpilleur le 1er avril 1911.

Omis de la classe

Alors qu’il appartient Ă  la classe 1911, Henri n’est pas prĂ©sent sur les fiches matricules de cette annĂ©e. Omis de la classe, on le retrouve dans les registres de l’annĂ©e suivante (1912) avec une classe de mobilisation de 1908.

Finalement, Henri n’habite pas la cĂ´te d’or. Il est dit serrurier Ă  Bougneuf Val d’Or dans le canton de Givry.

 

Mobilisation générale

Henri est est rappelĂ© Ă  l’activitĂ© le 2 aout 1914 et est affectĂ© Ă  la 1ère escadrille de sous marins de la 1ère armĂ©e navale jusqu’au 1er janvier 1916. Pas d’indication sur le navire sur lequel il est affectĂ©, peut ĂŞtre sur le sous marin Ampère, le contre-torpilleur Hallebarde, l’Arbalète ou le Papin?

A bord du Marceau

Il passe 3 mois Ă  bord du cuirassĂ© Marceau du 2 janvier au 1 avril 1916. Ce bâtiment est utilisĂ© comme navire-atelier et ravitailleur de sous-marins Ă  Malte et Ă  Corfou pendant la 1ère guerre mondiale mais le journal de bord s’arrĂŞte en 1915. Impossible, lĂ  aussi, de connaitre les conditions de vie d’Henri Segaud.

De retour au dépôt

Henri retourne au 5ème dépôt le 2 avril 1916 et décède à l’hôpital complémentaire N°28 de Bourges Rue de Dun sur Auron le 16 février 1917 de maladie. Il avait 26 ans.

Son acte de décès précise qu’il était domicilié à Beaune avec sa mère. Il est cependant enterré dans le cimetière de Grury.

Il est le 48ème mort de la commune de Grury et le premier pour l’année 1917.

 

Sources: 5E280/10-AD71, 6M Grury-AD71, R2492-AD21, SSY340-sga mémoire des hommes

© 2017 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email