DĂ©c 222014
 

Mathieu Provost est né le 15 novembre 1894 aux Chapelles à Grury de Pierre Provost, maçon, et de Claudine Jeannin, cultivatrice. Il est le cadet des deux garçons. Avant la grande guerre, on retrouve successivement la famille au Carrage (1901), à la Belle étoile (1906) et à la taille aux Piats (1914).
Alors que Philibert le frère ainé est domestique de ferme à Valency dans la famille de sa future femme, Mathieu est domestique de culture avec deux enfants assistés de la Seine chez la veuve Sotty à Taufrin (Marly sous Issy).
Quand sonne l’heure de la mobilisation générale début août 1914, Mathieu Provost a 20 ans et vient tout juste de passer le conseil de révision. Il est incorporé au 21ème RI à Langres le 9 septembre 1914, jour où il est confirmé par décret que son frère est toujours exempté pour bronchite spécifique.
Le 21ème RI a vu partir au front 3 jours plus tôt des réservistes dont le grurycois Marie Eugène Prévost.

Appelée en avance, la classe 1914 ne va pas directement au front car les jeunes soldats doivent être entrainés avant de rejoindre leurs ainés. Le délai moyen d’exercices constaté est de l’ordre de deux mois, pour Mathieu Provost cela laisse imaginer qu’il a quitté le dépôt de Langres début novembre 1914. Il rejoint  le 21ème RI dans le nord de la France.

21 Provost Chemin

 

Le journal de marche du 21ème RI annonce l’arrivée de renforts le 11 novembre 1914.

Provost-renfort

 

Le régiment retourne dans les tranchées le 18 novembre vers la fosse N°7 à proximité de Béthune et la neige commence à tomber. Tout est gelé le 21 novembre 1914 avant que la pluie ne transforme les tranchées « en marais boueux » une semaine plus tard.

Le 1er décembre 1914, le bataillon attaque Vermelles et emporte les tranchées ennemies. Quelques jours plus tard, une patrouille envoyée entre la fosse N°5 et le crassier de la fosse N°11 de Lens trouve les maisons évacuées par l’ennemi. Ces patrouilles sont renouvelées jusqu’à ce que l’ennemi fasse sauter 3 maisons dans lesquelles les français essayaient de s’installer.

Le régiment est au repos le 12 décembre à Hersin.

Le 17 décembre, le 21ème RI doit être à 6H30 à 1km au sud de Petit Sains sur la route entre Béthune et Arras. L’ordre de départ est donné à 12H30 d’aller vers Notre Dame de Noulette. Les hommes seront en cantonnement d’alerte à Aix Noulette le 18 décembre au soir. L’attaque reprend le lendemain et les jours suivants sous de violents bombardements ennemis et face à des allemands qui les attendent baïonnette au canon.

21 RI Lens

Mathieu Provost décède le 22 décembre 1914 à Noulettes alors qu’il a tout juste 20 ans.  Ce sera le dernier poilu de la commune mort pour la France et le plus jeune en cette première année de guerre. Son décès sera transcrit dans les registres de Grury en 1915.

Le frère de Mathieu Provost sera finalement bon pour le service en 1917 et rejoindra le 167ème RI en mai 1917.

 

Sources:

5E227/13-AD71, 6M Grury-AD71, 6Missy_l’Evêque_1911/1-AD71, M642 Bis-AD71, 1R RM Autun 1914-AD71, 1R RM Autun 1911 –AD71, sga mémoire des homes 26N593/1, site chtimiste.com

© 2014 Généalanille

Print Friendly