Nov 142014
 

Pierre Petitjean est né le 13 avril 1881 au bourg de Cressy sur Somme de Jean Marie Petitjean, garde particulier et de Jeanne Raze. Il est l’ainé des 4 enfants issus du remariage de son père, dont deux vont mourir pour la France pendant la 1ère guerre mondiale.

La famille s’installe à la Malvelle à Grury au début du 20ème siècle. Pierre part faire son service militaire en novembre 1902 au sein du 13ème régiment d’infanterie et revient à la vie civile en septembre 1905 pour devenir journalier.

Il se marie à Grury en mai 1908 avec Marie Durand et habite avec ses beaux-parents à Tauventre. Il a trois enfants dont le dernier, né en 1914, porte le même prénom que son oncle mort pour la France.

Il est mobilisé le 1er aout 1914 et arrive au corps le 3 aout.

Le régiment part de Nevers le 5 aout pour arriver en Lorraine à Chatel Nomexy. Le baptême du feu a lieu le 14 aout et c’est une victoire pour les français. La bataille de Sarrebourg sera perdue quelques jours plus tard et le régiment doit battre en retraite avant de repartir en avant.

L'avancée du 13ème RI en Lorraine

L’avancĂ©e du 13ème RI en Lorraine

Le 13ème RI reste en Lorraine jusqu’au 12 septembre où il est appelé dans la Meuse au nord-Ouest de St Mihiel avant d’être rapidement embarqué à destination de Sainte Menehould. Il séjourne dans cette région jusqu’au 23 septembre 1914, date où Pierre Petitjean passe au 79ème RI.

Le 13ème RI de la Lorraine à la Meuse

Le 13ème RI de la Lorraine à la Meuse

Le régiment est transporté en Picardie et enlève le 25 septembre tout le plateau de Cappy, Dompierre Becquincourt. Puis pendant tout le mois d’octobre il participe à des combats sanglants devant Maricourt, Carnoy et Monchy.

Le 28 octobre, Monchy est attaquĂ© et de nombreux allemands sont passĂ©s Ă  la baĂŻonnette, mais la section est dĂ©cimĂ©e et le sous lieutenant Houin, blessĂ© fait le guet toute la nuit pour essayer de sauver les tranchĂ©es prises Ă  l’ennemi. Le lendemain, le rĂ©giment est relevĂ©.

Le 79ème RI en Picardie

Pierre Petitjean rejoint le 79ème RI en Picardie

Début novembre, le régiment est dans les Flandres et dans la nuit du 11 au 12 novembre, alors qu’il pleut et que les champs de betteraves sont gluants et couverts de flaques d’eau, le régiment doit reprendre la Maison du Passeur. Il n’y parvient pas.

Le 79ème RI part combattre en Belgique

Le 79ème RI part combattre en Belgique

La campagne de Belgique durera jusqu’au 22 avril 1915 dans des conditions assez terribles : tranchée unique remplie d’eau où les alignements de fusils brisés servent de caillebotis, champs de betteraves inondés et encombrés de cadavres… C’est dans ce contexte qu’est mort pour la France Pierre Petitjean le 14 novembre 1914 en Belgique, une semaine après son frère Philibert et à quelques de lui.

Son acte de disparition le note disparu au cours des combats livrés le 14 novembre 1914 devant l’Yser en Belgique, présumé décédé.

Le 25 novembre 1914, un procès-verbal de constatation du décès de Pierre Petitjean est établi par Edmond Moraud officier d’administration de 1ère classe, remplissant les fonctions d’officier d’état civil, d’après les plaques d’identités et autres effets sur le champ de bataille de Boesinghe (Belgique).

Pierre Petitjean avait 33 ans. Sa fiche matricule comporte une erreur puisqu’elle le note affecté aux usines Schneider au Creusot le 1er février 1916.

Petitjean-Erreur-RM

Sources

5E152/9-AD71, 1R RM 1901 Autun –AD71, 3U296-AD71,site asnois58.fr, 79ème Régiment d’infanterie 194-1918 numérisé par Gallica

 

© 2014 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email