Mon mari a disparu

C’est l’histoire d’une jeune femme mariée à la fin de la 1ère guerre mondiale et dont le mari disparait…

Parti pour Lyon … ou Tunis

Son mari est parti le 20 juin 1920 de Rodez. Il lui a dit qu’il allait à Lyon chercher une camionnette pour l’usine à gaz. Comme il est chauffeur, rien de plus normal. Et puis, arrivé à Séverac le château, il a écrit que finalement il allait à Tunis…

Un couple heureux ?

Rachel vit à Rodez avec son fils Pierre qui n’a que 4 mois. Elle s’est mariée à Albert l’avant veille de Noël 1918. Le couple se connaissait depuis quelques années car Albert avait envoyé une carte avec sa photo parmi le 2ème groupe d’aviation en 1916. Après sa mise en congé, il l’avait rejointe à Rodez, rue de l’Amphithéatre.

Le chercher, où qu’il soit

Elle a mené son enquête. Albert ne serait pas à Tunis mais à Paris, au 98 Rue de l’Ourmel, dans un garni. Et il ne serait pas seul !  Il semble être parti avec Jeanne, enceinte de ses oeuvres et qui doit bientôt accoucher, qu’il a connu à Paris, justement, chez la soeur de la tenancière du garni.

Rachel écrit aux contacts qu’elle connait. Un ancien employeur dans l’Aveyron qui évoque Montpellier. La famille de l’amante qui ne sait pas le sexe de l’enfant ni si il a vécu. « Cet enfant ne sera pas le bienvenu parmi nous si un jour Jeanne revient. » Car il est évident qu’Albert ne restera pas plus avec Jeanne qu’avec sa femme.

Le déclarer à la police

Ce n’est que le 12 novembre 1920, que Rachel prévient la police. Une enquête administrative discrète est lancée. A-t-elle des photos? Oui !  Elle les fournit. Albert a un léger raccourcissement et légère déviation de la jambe droite… si ça peut aider. Et Jeanne est blonde (mais peut être teintée), des yeux petits, le nez un peu long, le menton pointu. Pour le teint, il est indiqué « elle se poudre ».

Il n’est pas retrouvé

Le 24 janvier 1921, l’enquête est terminée. Rachel est prévenue que son mari est introuvable et que les photos vont lui être restituées.

Elle devra faire sans la pension alimentaire qu’elle allait immanquablement lui demander.

Aujourd’hui, sa fiche matricule nous précise qu’il habitait Montpellier…

Source 4E60023-AD81, 1R958-AD12,4M348-AD12, 4M349-AD12, 1158W362-AD12, 1158W357-AD12

© 2019 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email

Cet article a été réalisé dans le cadre du challenge UproG de juin 2019 sur le thème imposé “disparu”.

Fermer le menu
error: Content is protected !!