Mai 162015
 

Benoit Mitaine est né le 18 juin 1888 à Cronat commune de Marly sous Issy (71) de Pierre et Marie Jeanne Mitaine. Il est le 5ème des 7 enfants du couple. La famille habite avec les parents de Marie Jeanne Mitaine qui sont les cousins-germains de Pierre Mitaine.

La famille déménage aux Dorains à Grury (71) fin XIXème, avant de s’installer au Bois St Jean à Autun (71).

Arbre de parenté

Benoit Mitaine fait son service militaire de 1909 à 1911 avec le 27ème régiment d’infanterie et est rappelé sous les drapeaux par l’ordre de mobilisation générale d’aout 1914. Il rejoint la caserne Vaillant à Dijon le 2 aout.

Les trois bataillons du 27ème RI quittent Dijon le 5 aout 1914 dès 10H et arrivent à Charmes (88) le lendemain matin. Dans le train, il retrouve Claude Daval, autre grurycois.

Après les batailles dans les Vosges, les hommes partent pour la Marne le 14 septembre 1914 avant de s’installer dans les tranchées meusiennes d’Apremont en décembre 1914. Claude Daval meurt le 5 avril 1915, Benoit Mitaine continue la guerre.

A partir du 5 avril 1915, les combats sont quotidiens à coups d’explosifs et de baïonnette. Le 27ème gagnera pied à pied quelques mètres jusqu’à avoir fait une belle avancée dans les lignes allemandes quand il est relevé le 4 mai par le 73ème RI pour aller se reposer à Commercy aux casernes Oudinot et Bercheny.

Dès le lendemain à 8H, il reçoit l’ordre de se tenir prêt à rejoindre la Croix Saint Jean (au sud de la forêt d’Apremont). Le départ des bataillons s’échelonne entre 11H et 13H30 et avant d’arriver au lieu prévu, il est demandé aux hommes de mettre la baïonnette au canon. L’ennemi a attaqué et a repris non seulement le terrain gagné en avril mais a également avancé sur les premières lignes françaises.

tete a vache

Le 10ème RI est lui aussi mobilisé en ce 5 mai 1915, mais aussi le 73ème RI, le 33ème RI et le 29ème RI.

Le 6 mai, les troupes d’infanteries ont l’ordre de travailler toute la journée « à fortifier les tranchées, à créer des planquements et des abris, à se couvrir par des défenses accessoires.» L’attaque est lancée en fin de journée sur la région T3-T4 (labyrinthe) par le 10ème RI pendant que le 27ème RI se charge du saillant Beaulieu.

27-secteur Apremont

Le 12 mai, le 27ème RI occupe la tranche du bois Mullot qui s’étend de la ligne boyau du 27ème, crémaillère, ouvrage Pédelmas excluse à la liste du bois Mullot incluse. A 19h30, le 1er bataillon va cantonner en partie à Pont sur Meuse et au ravin de la Croix St Jean.

Le 13 mai 1915, la tranche Vaux-Fery Blockhaus est fortement bombardée par des minenwerfer de gros calibre.

27-10èmeRI

Le 14 mai 1915, de vives fusillades ont lieu dès 1H30 sur le front. Le boyau du génie est bombardé et le barrage tenu par la 9ème compagnie est démoli. Un autre barrage est reconstruit à la hâte et défendu à coups de grenades mais les allemands progressent le long de la route de Marbotte. A 4H, une autre attaque est lancée par l’ennemi sur le boyau du 27ème qui est repoussé à coup d’explosifs. Le 10ème RI se replie en laissant le flanc droit du 27ème à découvert. Les allemands avancent sur tous les fronts. Ils ont atteint le poste 11 vers 6H40 et prennent la crémaillère pour remonter le boyau du 27ème. Le régiment français est obligé de se retirer dans l’ouvrage Pédelmas qu’il doit tenir coute que coute. Les français reprennent la Crémaillère vers 9H, mais les 6ème et 9ème compagnies du 27ème RI doivent reculer.

La journée a été lourde en pertes : 20 tués, 131 blessés et 21 disparus. Le 10ème RI a chiffres analogues : 49 tués, 161 blessés et 252 disparus.

Le 15 mai, la journée est plus calme. Le lendemain, les français bombardent la ligne ennemie pendant 2 fois 5 minutes.

 

On dénombre des blessés tous les jours depuis le retour au front. Difficile de savoir à quel moment Benoit Mitaine est évacué du front pour l’hopital auxiliaire N°28 de Commercy. Il décède le 16 mai 1915 à 27 ans. Son frère Lazare, engagé dans le même régiment, meurt lui aussi pour la France en octobre 1918.

Bien que demeurant à Autun, les deux hommes sont inscrits sur le monument aux morts et la plaque de l’église de Grury. Le corps de Benoit Mitaine est enterré dans la tombe 1175 de la nécropole de Commercy.

 Mitaine

Sources:

5E280/10-AD71, 1R RM Autun 1908-AD71, 6M Marly Sous Issy-AD71, 6M Grury-AD71, 6M Autun –AD71, Historique du 27ème RI pendant la guerre 1914-1918 numérisé par Gallica, sga mémoire des hommes 26N584/3, 26N601/1

© 2015 Généalanille

Print Friendly