Les abonnés de l’annuaire téléphonique

Le téléphone en Saône et Loire

La parution du premier annuaire officiel des abonnés au téléphone parait en 1892 pour le département de la Saône et Loire. Quinze ans plus tard, on dénombre moins de 1000 abonnés pour ce département, répartis sur 71 communes.

1907Le déploiement du réseau va s’intensifier dans les années suivantes jusqu’à couvrir la quasi totalité des communes à la veille de la seconde guerre mondiale (465 communes) et atteindre plus de 9000 abonnés.

1939

Quelques exemples de communes

Pour la ville du Creusot, le déploiement des lignes téléphoniques est fortement influencé par l’entreprise Schneider qui n’hésite pas à créer des lignes privées pour demander le rattachement de leur usine aux écoles spéciales, aux bureaux des presses et pilon, au domicile du directeur technique, à la gare de Montchanin, voire au bureau du secrétaire général de l’hôtel Dieu du Creusot ou à leur notaire.

A Mâcon, une ligne est créée entre la gendarmerie et les 5 maisons d’arrêts des chefs lieux de cantons. Dans d’autres communes, c’est une ligne entre le domicile du docteur et l’hospice qui est mise en place (Tramayes) ou entre le domicile du maire et l’hôtel de ville (Chalon sur Saône).

Les possesseurs du téléphone restent des « privilégiés » qui, de part leur activité professionnelle et leur emplacement géographique (cœur de la ville), peuvent bénéficier de cette nouvelle technologie.

En 1907 par exemple pour la ville d’Autun, les 56 abonnés sont composés :

  • d’institutions bancaires: le Crédit Lyonnais, la société générale et la banque de France;
  • d’hôteliers, restaurateurs: hôtel de la gare, café français, hôtel St Louis et de la poste;
  • d’institutions locales: Lemaitre (carrossier automobile), Neyrant (marchande de parapluie);
  • de notables: avocats, avoués, docteurs, banquiers…;
  • de commerces ou industries (quincaillers, pompes funèbres, tanneur, fourrures…).

Tous ces possesseurs de téléphones sont regroupés dans l’hyper-centre de la ville.

Les abonnés d'Autun en 1907
Les abonnés d’Autun en 1907

Un maillage vers les autres départements

Vers 1925, la carte du réseau montre les réseaux téléphoniques connectés avec les départements limitrophes:

  • pour l’Allier: Moulins (relié à Charolles et Mâcon); Molinet, Chassenard et Pierrefitte (reliés à Digoin);
  • pour la Loire: Charlieu (relié à Iguerande), Maizilly et Ecoche (reliés à Coublanc), St Germain la Montagne (relié  à Chauffailles);
  • pour le Rhône: St Igny de Vers (relié à St Racho), Tramayes (relié à Monsols), Belleville (relié à Mâcon);
  • pour l’Ain: Thoissey, Bourg en Bresse, Pont de Veyle, St Laurent sur Saône, Bagé le Châtél, Feillens (reliés à Mâcon), Pont de Vaux (relié à Mâcon et Tournus), St Trivier de Courtes (relié à Romenay);
  • pour le Jura: St Amour et Cousance (reliés à Cuiseaux), Beaufort (relié à Flacey), Lons le Saunier (relié à Chalon sur Saône et Louhans), Courlaoux (relié à Beaurepaire), Frangy (relié à Bletterans), Petit Noir (relié à Fretterans), St Loup (relié à Pierre de Bresse);
  • pour la Côte d’Or: Seurre (relié à Clux Longepierre, Navilly et Verdun sur le doubs), Beaune (relié à Allerey, Chalon sur Saône et Autun), Nolay (relié à Change et Autun), Dijon (relié à Autun, Chalon et Mâcon);
  • pour la Nièvre: Ménessaire (relié à Chissey en Morvan), Nevers (relié à Chalon et Autun),Chateau Chinon, Decize, Fours (reliés à Autun), Luzy (relié à Autun et Issy l’Evêque).

Carte réseau

La commune de Cuzy refusera en 1924 d’être rattachée au réseau de Saône et Loire et demandera son rattachement à celui de la Nièvre, expliquant que le village est plus proche (tant géographiquement qu’économiquement) à Luzy plutôt qu’à Issy l’Evêque.

Cuzy

Comment bien se servir du téléphone?

Le téléphone étant un outil à utiliser avec parcimonie, les consignes sont données pour bien communiquer. Elles comprennent des informations pratiques ou des rappels de règles de vie:

  • Si la communication est coupée par erreur, c’est le demandeur qui doit rappeler. Le demandé se borne à raccrocher.
  • Ayez toujours sous la main un bloc-notes et un crayon.
  • Le payement des redevances téléphoniques peut être imputé à votre compte courant de chèques postaux.
  • Vous pouvez transmettre vos télégraphes par téléphone.
  • L’appel au numéro est obligatoire.
  • Il est interdit de modifier votre installation sans autorisation de l’Administration.Vous pouvez vous abonner au service des abonnés absents.
  • Lisez les avis et recommandations contenus dans le fascicule spécial.
  • Parlez lentement et distinctement.

consignes

Elles comprennent également des informations sur la prononciation des numéros.

Numéros

Les numéros spéciaux

Le 17 « police secours » n’est créé qu’en 1930. Il est donc logique que pour joindre la gendarmerie en 1939, il faille demander le 10 à Buxy, le 5 à Etang sur Arroux, le 0.38 à Marcigny, le 3 à Semur en Brionnais ou le 17 à la Chapelle Pontanevaux !!

Quant aux pompiers, 10 casernes seulement possèdent une ligne téléphonique en 1939 et pour la moitié d’entre elles, c’est en fait le numéro de la gendarmerie.

Parmi les numéros spéciaux, on signalera également le numéro 0 est attribué en 1907 à Prost, banquier à Louhans, Treille, confiseur Rue de la Barre à Mâcon, et Mr le Vicomte de Chardonnet, propriétaire à St Désert. En 1939, ces numéros ne sont plus attribués, le 0 ou 0.00 permet cependant de contacter les receveurs des postes d’Autun, Bourbon Lancy, et Cuiseaux.

L’annuaire: une aide à la recherche généalogique?

Avant la généralisation du téléphone, et comme il l’a été évoqué plus en avant, les abonnés de l’annuaire téléphoniques ne sont pas représentatifs de l’ensemble des foyers existants à une date donnée. Cependant, les annuaires peuvent s’avérer une aide précieuse pour retrouver la présence d’une personne sur un département puis son adresse. Muni de ces éléments, la recherche dans d’autre sources (recensements de population par exemple), pourra être facilitée.

Extrait

Sources:

P846-AD71, P874-AD71, P1124-AD71, PER2224/1-AD69, PER 2224/25-AD69,bibliothèque historique des postes et télécoms bhpt.org, gallica.bnf (plan d’Autun),

© 2015 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email

 

 

 

Fermer le menu
error: Content is protected !!