Août 272014
 

Jean Marie Lafontaine est né le 8 juin 1887 au lieu-dit la Goutte Perrier à Maltat de Jean Marie Lafontaine et de Françoise Deschamp. Jean Marie Lafontaine père devient aubergiste et s’installe au bourg de Grury avec sa femme et ses 9 enfants.

Jean Marie Lafontaine fils est recensé avec la classe 1907 et effectue ses deux années de service militaire au 10ème Régiment d’infanterie. Mis en disponibilité en 1910, il retourne exercer son activité de cultivateur à Etalante (21) puis à Ruages (58), Imphy (58), Grury (1913), Vandenesse (58). Il est recensé sur les listes électorales de Grury au moment de la mobilisation générale d’aout 1914.

Il rejoint la caserne d’Auxonne et son régiment prend le train le 9 aout vers Chatel sur Moselle (88).

 

Extrait-Lafontaine

 

Deux jours plus tard, les troupes partent pour Remenoville (54) sous une « chaleur torride » et arrivent très fatiguées. Les soldats passent la frontière le 15 aout et subissent les obus allemands le 17.

Lors de la bataille du 21 aout, l’ordre est donner d’attaquer le pont d’Hertzing (57) et d’empêcher les allemands de passer. Après 4 heures de feu ininterrompu, les français se replient avec plus de 160 soldats blessés, et autant de disparus. Le 6ème bataillon du 210ème RI venait d’exécuter « son premier exercice de combat », alors que l’infanterie n’avait pas « recherché la décision par le combat à la baïonnette » et « ne montrait aucun mordant.»

Combats-Lafontaine

Trajets en bleu avant le combat du 21 aout 1914. Retraits puis nouveaux combats en rouge jusqu’au 26 aout 1914.

Les troupes se retirent 30km en arrière à Moriville (88) pour une journée de repos avant de reprendre les armes le 24 aout 1914 à 16H et de se diriger vers Essey la Côté (54). Ils passent la nuit à Damas aux Bois (88). Le 25 aout, plusieurs centaines d’hommes meurent alors qu’ils rejoignent le 134ème RI qui recule « en désordre. » Le 210ème RI est rallié à St Rémy au Bois (54) et passe la nuit dans les tranchées.

Le 26 aout 1914, les soldats se dirigent Ă  Essey la CĂ´tĂ© (54) et occupent les tranchĂ©es au nord du village. De violents bombardements tuent une dizaine d’homme dont le commandant Varmand et blessent une trentaine de blessĂ©s avant que le rĂ©giment ne se replie 500 mètre en arrière. Jean Marie Lafontaine est blessĂ© aux bras et Ă  la jambe. Il est emportĂ© dans l’ambulance N°1 oĂą il meurt le lendemain 27 aout 1914. C’est le premier mort pour la France de la commune de Grury qui dĂ©cède de ses blessures.

JMO 26N 715/7 - sga mémoire des hommes

JMO 26N 715/7 – sga mĂ©moire des hommes

La sépulture de Jean Marie Lafontaine est à Damas aux Bois (88). Son décès ne sera transcrit à Grury qu’en avril 1916.

Son frère Jules de la classe 1914 sera blessé plusieurs fois et gazé. Il mourra à Grury en 1929.

Sources:

5 E273/11-AD71, 1R Rm Autun 1907-AD71, 1R RM Autun 1914-AD71, sga memoire des hommes:  JMO 26N 715/7

 

© 2014 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email