Mai 112015
 

Jenny Baujard habite Ă  Lyon. En mars 1871, alors qu’elle est gravement malade, elle rencontre le docteur Badoil Ă  l’Arbresle (69). Ce mĂ©decin, nĂ© en 1832 Ă  Lyon, lui dĂ©livre un certificat mĂ©dical pour signifier qu’elle est atteinte d’une ascite (gonflement de l’abdomen) afin qu’elle puisse se rendre Ă  l’hĂ´tel dieu Ă  Lyon. Le document est certifiĂ© par le maire de la commune, Etienne Claude Audibert, qui est Ă©galement notaire.Hepaticfailure2

Elle utilise les services d’un voiturier arbreslois, Mr Alexis Gindre, pour l’emmener au dit hôpital le 11 mars 1871 vers 7H du matin.

Arrivé à la Demi-Lune, le voiturier prend des nouvelles de sa cliente. Celle-ci répond que la voiture ne la fatigue pas et elle en profite pour manger une tranche d’orange.

trajet

C’est au pont levis de St Just qu’Alexis Gindre se rend compte que sa cliente est morte.

St Just

Heureusement, il connaît le coin et se dirige directement chez l’officier de Paix, Mr  Berthaume qui demeure 6 rue de Trion à St Just. Celui-ci renvoie le voiturier et sa morte au commissariat où il se présente vers 11H05 et explique son problème.

Le docteur Jean Etienne Juttet, ainé de 4 ans de son confrère Badoil,  est prévenu et sollicité. Il ne peut que constater le décès en examinant Mme Baujard et délivre au commissaire Genin le certificat de décès.

Le gardien de la morgue est prĂ©venu de l’arrivĂ©e du corps de la dĂ©funte et c’est Alexis Gindre qui est chargĂ© d’exĂ©cuter cette dernière course, transformant pour l’occasion sa voiture en corbillard.

 

Sources:

2E1194-AM Lyon, 2E2452-AM Lyon, 3Q31/1771-AD69, 4E6002-AD69

© 2015 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email