Juil 212017
 

Souvenir d’un endroit, pensĂ©e pour la famille ou les amis, devoir obligatoire pendant les vacances… La carte postale fait toujours plaisir Ă  recevoir et permet de complĂ©ter l’histoire de la famille.

Il y en a de toutes les sortes !

Regardez les cartes postales que vous avez reçues. Il y en a de toutes les sortes. Des «jolies »,  des moins jolies, des historiques, des géographiques, des culinaires, des « avec des chats, des chiens, des nounours », des « qu’on ne peut pas deviner d’où elles ont été envoyées ».

Et c’est le geste qui compte plus que le texte !

Qu’est ce qu’on écrit ?

L’inspiration est souvent dĂ©faillante en pĂ©riode de vacances. « PensĂ©e Ă  ceux qui travaillent». « Affectueux souvenirs». « Il fait beau, tout va bien ». « De passage Ă  … » Rien de très utile pour notre gĂ©nĂ©alogie…

Quelques mots seulement!  Cela nous renvoie à l’arrêté ministériel du 18 novembre 1903 (modifié en 1904) qui prévoyait un tarif d’affranchissement en fonction de l’usage de la carte illustrée.

A l’époque, le timbre pour une carte postale était 10 centimes. Pour un imprimé, c’était 5 centimes si au verso on écrivait une expression, ne dépassant pas les cinq mots parmi une liste:

Et puis de toutes façons, on est bien les seuls à lire nos cartes postales. Car même les agents de postes n’en prennent pas connaissance.

Une utilité pour l’histoire de notre famille ?

Il semble Ă©vident que les cartes postales anciennes sont intĂ©ressantes pour notre gĂ©nĂ©alogie. Celles Ă©crites au dĂ©but du siècle (pendant la guerre ou après), nous renseignent souvent sur la vie quotidienne de nos ancĂŞtres. Elles illustrent parfois Ă©galement leurs lieux de vie, leur commerce, leur village. Elles sont des photographies d’un instant t qu’on peut dater.

Mais les cartes de vacances ? Plus récentes, elles peuvent nous permettre de connaitre ceux de nos ancêtres qui ont voyagé et de savoir où ils ont été.

Carte postale

Cependant, il faut garder Ă  l’esprit que la carte qu’on a envoyĂ©e n’est pas dans les boites Ă  chaussures de nos placards ou greniers. Elle est chez le destinataire ! Chez vos grands-parents, chez leurs cousins, leurs amis… VoilĂ  une bonne occasion d’aller les rencontrer pendant vos vacances et de leur dire « dis-donc, t’as pas des cartes postales? »

© 2017 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email

Cet article a été réalisé dans le cadre du challenge UproG de juillet 2017 sur le thème imposé « les vacances ».