Juil 042016
 

Louis Eugène Gamet est né le 3 novembre 1895 à Maltat (71) de Louis et de Marie Louis Gagnot.

La famille déménage à Saint Seine (58) où nait Gustave qui ne survivra pas.

En 1908, la fiche matricule du père indique qu’il est dans le 20ème arrondissement de Paris près du cimetière du père Lachaise.

Classe 1915 – appel anticipĂ©

Louis Eugène ne semble pas avoir son père car il est recensé en 1914 à Autun et est domicilié à Grury comme maréchal Ferrand. Probablement vit-il avec son grand père qui, après avoir habité de longues années à Saint Seine, est installé à Montpeyroux.

Gamet-FM

Classe 1915, Louis Eugène est appelé sous les drapeaux par anticipation le 19 décembre 1914. Il rejoint le 10ème régiment d’infanterie. Le temps d’une instruction accélérée, il est affecté le 1er avril 1915 au 408ème RI nouvellement créé.

L’Oise, la Somme et Verdun

Le départ est donné le 11 avril 1915. Via la gare régulatrice de Creil, les hommes sont acheminés dans l’Oise à Tricot. Le 1er mai, ils sont dans les tranchées à Plessier de Roye.

Ils passent l’été dans la région avant d’être sollicités dans la Somme fin septembre 1915.

Après une fin d’année dans le Secteur de Beuvraignes, les hommes quittent le secteur le 17 février 1916. Ils sont rapidement sollicités pour la bataille de Verdun et embarquent le 23 février pour Sainte Ménehould. Les batailles sont longues et violentes. Les bombardements sont quotidiens.

Le 408ème RI est finalement mis en retrait le 13 mars 1916 et retourne le 27 mars à Verberie dans l’Oise. Le calme est trompeur, chaque jour le journal de marche égrène sa liste de morts.

Le 4 juillet 1916, 4 hommes de la 12ème compagnie sont tués à Moulin sous Touvent. Parmi eux se trouve Louis Eugène Gamet. Il avait 21 ans

Gamet-Décès

Son père venait d’être réformé définitivement quelques jours plus tôt.

Entre Maltat et Grury

Son corps est rapatrié le 21 mars 1921 dans le 1er convoi à destination de la Saône et Loire. Comble de hasard, il part de Creil, là où Louis Eugène avait embarqué la première fois pour le front.

Le poilu est enterré à Maltat, ville où il est né et il est inscrit sur le monument aux morts de cette commune.

Son nom figure sur le livre d’or de Dijon et sur celui de Grury. Son acte de décès est transcrit à Grury.

GAMET-LO

Son oncle Joseph est mort pour la France un an plus tĂ´t Ă  Verdun. Les deux hommes sont les seuls Ă  ne figurer que sur le livre d’or de la commune et pas sur le monument aux morts ou sur la plaque paroissiale.

Sources : 5E273-AD71, 1R RM Autun 1915-AD71, 1R202-AD58, 6M Grury-AD71, 6M268-AD58, M642bis-AD71, Historique du 408ème RI, 26N768/1-Sga, 26N768/2-Sga, 26N768/3-sga

© 2016 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email