Août 242016
 

Lire le journal, c’est très utile en généalogie, mais ça ne suffit pas ! Petite démonstration avec quelques mots d’un fait divers qui permettent d’apprendre les causes d’un décès.

Un acte de décès presque ordinaire

Le 29 juin 1868, Anne Gineste veuve Galtier, âgée de 81 ans décède à Saint Affrique. Les deux témoins sont Lucien Marchand, commissaire de police et Jules Ravary, commis, tous les deux de cette ville.

On ne connait évidemment pas la cause du décès, (c’est le principe même de l’état civil). Vu l’âge de la défunte, on peut imaginer qu’il s’agit de cause naturelle mais la présence du commissaire de police évoque qu’il faut envisager une recherche plus approfondie.

Décès

Et si le décès était dans la presse ? C’est parti pour la lecture du journal.

Un fait divers Ă  Saint Affrique

Il ne faut pas longtemps pour retrouver le fait divers. L’accident est arrivé le 28 juin 1868 dans les rues de Saint Affrique. Un cheval mal tenu et c’est la veuve Galtier qui se fait renverser et meurt.

Fait Divers

A ce point de recherches, on connait la cause du dĂ©cès…. Mais l’histoire ne s’arrĂŞte pas là !

Un autre dĂ©tail doit attirer notre attention « procès verbal a Ă©tĂ© dressé » Pourquoi cette mention est-elle intĂ©ressante? Parce que tuer quelqu’un, c’est un homicide.

Un homicide par imprudence

Benjamin Rouquet a 22 ans, c’est lui qui conduisait le cheval de ses voisins dans la ville de Saint Affrique. On retrouve son procès pour homicide par imprudence le 10 juillet 1868 au tribunal de Saint Affrique.

Alors qu’il menait le cheval jusqu’à l’abreuvoir, Mme veuve Galtier a traversé obliquement la rue au niveau du café Canac. Bien qu’il l’ait prévenue de se ranger (les témoins sont formels), la dame, du fait de son grand âge (82 ans), sa surdité et la lenteur naturelle à son âge de ses mouvements n’a pas entendu l’avertissement et n’a pas pu se garer promptement. Le cheval l’a alors bousculée, la fait tomber et l’a blessé mortellement à la tête.

Jugement

Benjamin Rouquet après délibération du jury est condamné à une amende de 50 francs et à 25,55 francs de dépens.

Maintenant, on connait la cause et les circonstances du dĂ©cès et en plus on sait que la victime Ă©tait sourde…

 Sources 4E216-35/AD12, PER885/AD12, Journal de l’Aveyron/AD12, 8U460/AD12

© 2016 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email