Concours des plus grandes familles au front

« La plus grande famille » est une association créée en 1915 de parents ayant au moins 5 enfants. En 1916, cette association organise un « concours des plus grandes familles au front » réservé aux familles ayant plus de 7 enfants (fils, gendres, vivants ou morts sur le champ d’honneur).

Ces grandes familles ne sont pas exceptionnelles car les statistiques publiées par le ministère du Travail en janvier 1914 montrent que 45 familles ont 18 enfants ou plus. Mme Théodore Amet de Cornimont (88) détenant le record avec 22 enfants vivants.

Le règlement du « concours des plus grandes familles au front » stipule les catégories de personnes autorisées à concourir. Il exclue à la fois ceux qui touchent plus de 3000 francs par an, mais aussi aussi les parents suspectés d’alcoolisme ou d’indigence professionnelle.

concours-1916

A la date butoir du 15 mai 1916, plus de 1800 lettres ont été reçues au siège social de l’association, ce qui a amené la société à écarter les familles qui n’avaient pas plus de 7 fils mobilisés. Sur les 75 familles restant en lice, 38 avaient 8 ou 9 enfants au front et 37 en avaient 10 mobilisés ou plus. Pour pouvoir respecter les 500 francs de prix promis à chaque lauréat, il a été nécessaire de limiter au nombre de 20 les vainqueurs désignés le 5 juin.  Grâce à un appel aux dons, 10 vainqueurs supplémentaires ont été désignés quelques mois plus tard.

Les 1200 familles ayant au moins 7 enfants et parmi ceux-ci au moins 5 fils mobilisés ont reçu un diplôme portant la mention « Pour la plus grande France par la plus grande famille. »

Sur les vingt familles, 19 sont issues de l’agriculture. L’autre a son chef de famille professeur de musique. Plusieurs vivent dans la même région.

Numero Nom Lieu Département Nb d’enfants Nb de mobilisés Détail
1 Bouteille Mancenans 25 16 13 lien
2 Comby Valsonne 69 13 11 lien
3 Batteux Unchair 51 9 12 lien
4 Augereau Ste Christine 49 14 11 lien
5 Boyer Surat 63 15 11 lien
6 Caumont St Laurent Brèvedent 76 19 11 lien
7 Lault Santenay 21 17 11 lien
8 Gerbelot St Genix sur Guiers 73 12 10 lien
9 Garnier St Front 43 15 10 lien
10 Lejus Ste Solange 18 18 9 lien
11 Berlioz Novalaise 73 18 10 lien
12 Pottier Etrelles 35 12 10 lien
13 Pornet St Bérain sous Sanvignes 71 13 10 lien
14 Martin Chesnay le Chatel 71 19 10 lien
15 Vacher St Romain Lachalm 43 11 10 lien
16 Sueur Desvres 62 14 9 lien
17 Calmels Carcenac Peyralès 12 15 9 lien
18 Le Troadec Pleumeur-Gauthier 22 12 9 lien
19 Gravrand Vannes 56 15 8 lien
20 Reynes Arvieu 12 12 8 lien

 

Parmi les 10 gagnants supplémentaires, on trouve la famille Le Mercier à St Gelven (22) qui a eu 16 enfants dont 11 ont été mobilisés et Mme veuve Degroote-Denaes à Cassels (62) qui a eu 13 enfants et 12 mobilisés.
Hors concours a été signalé le record de « Bernard Guichard » qui compte 18 enfants mobilisés, mais aussi un grand nombre de familles nombreuses.

Sources:

La Réforme sociale discours du 6 juin 1916 par Auguste Isaac, président honoraire de la chambre de commerce de Lyon, et président de la société organisatrice du concours, journaux numérisés par Gallica: Le Temps, L’ouest Eclair, Le cultivateur Aveyronnais, Bulletin des réfugiés du Nord, Journaux des débats politiques et littéraires. Carte réalisée avec Google Maps.

© 2014 Généalanille

Print Friendly, PDF & Email

Fermer le menu
error: Content is protected !!