Juin 102016
 

Jean Calixte et sa femme n’en peuvent plus. Depuis trois ou quatre jours, de 20H à 22H, une bande de jeunes se réunissent devant leur maison d’habitation et font du bruit avec des cornes, des chaudrons, des faux et autres instruments. Et comme ils sont déguisés, difficile de les reconnaitre.

Pourquoi ce tapage nocturne ? C’est bien simple, Euphrasie, la sœur de Jean Calixte âgée de 20 ans, va se marier avec un veuf de 28 ans. Les gens trouvent-ils le futur marié trop vieux, ou le futur couple mal assorti ? En tous cas, certains membres du village ont décidé de faire le charivari sous les fenêtres de la future épouse. Et c’est comme ça toutes les nuits !

On est vendredi soir, il est près de 22H et Flavie, épouse de Jean Calixte, craque, elle jette à travers la croisée de la fenêtre « un litre d’eau environ contenu dans une cuvette » selon la déposition de son époux. Ce que reçoit sur la tête Louis, domestique du hameau, n’est pas de l’eau mais « un liquide qui avait mauvaise odeur ». Heureusement qu’il avait une capeline sur la tête sinon il aurait été aussi mouillé que sa blouse. D’ailleurs Flavie ne se cache pas, c’est bien le contenu du vase de nuit qui est passé par la fenêtre.

Louis veut se venger, il ramasse une poignée de boue et l’envoie sur la fenêtre. Jean Calixte dira qu’à l’intérieur était cachée une pierre qui, fort heureusement, n’a pas blessé le couple dans sa chambre. Jean Calixte et les perturbateurs s’invectivent puis le calme revient enfin. Leur a-t-il dit que la future épouse n’était même pas présente ce soir là pour les faire partir ?

Dès le samedi matin, Jean Calixte va déposer plainte à la gendarmerie. Les jeunes gens sont déguisés mais il en a reconnu 11 dont 3 de ses cousins, plusieurs domestiques et Firmin à l’accordéon.

Chacun est interrogé, et certains reconnaissent avoir participé sans pour autant dénoncer les autres. Les hommes ont entre 16 et 31 ans et nient vouloir faire du mal ou être en infraction.

Euphrasie, de retour au village, est interrogée par les gendarmes alors que la deuxième publication des bans vient de paraitre. Elle indique que le charivari dure depuis 12 jours et qu’il a redoublé depuis que son frère a porté plainte.

Elle se marie 3 jours plus tard, le charivari cesse et les jeunes gens ne semblent pas avoir été inquiétés par la justice.

 

Sources 9U71/26-AD12, 1158W280-AD12

© 2016 Généalanille

Print Friendly