Fermer la salle de lecture pour faire mieux

 Aveyron, Blog, En salle de lecture, XXIème Siècle  Commentaires fermĂ©s sur Fermer la salle de lecture pour faire mieux
Sep 192017
 

Les archives de l’Aveyron dĂ©cident de fermer la salle de lecture un jour par semaine… Et si ce n’Ă©tait pas une mauvaise idĂ©e…

Nouveaux horaires

Ça y est c’est officiel, Ă  compter du 2 octobre 2017, la salle de lecture des archives de l’Aveyron sera ouverte du mardi au vendredi de 8H30 Ă  17H en continu. Qu’est ce qui change? Fermeture chaque lundi, rĂ©ouverture les premiers jeudis du mois, et il faudra patienter un petit quart d’heure de plus le matin. Rien de catastrophique, donc. Enfin, pour la plupart d’entre nous qui n’ont pas connu les horaires du siècle dernier….

« vieux horaires » de la salle de lecture

 

Une rĂ©union d’information

Comme dans l’Aveyron, on est accueillant et bienveillant, nous, les lecteurs, avons eu droit Ă  une rĂ©union d’information pour nous expliquer ce changement. Une occasion assez rare d’Ă©changer entre « usagers » et « responsables d’archives ». Un vrai luxe!

Certes nous n’Ă©tions pas nombreux Ă  nous dĂ©placer. Entre planning surchargĂ© et « je n’ai pas compris que la rĂ©union s’adressait aux lecteurs », les prĂ©textes, bons ou mauvais permettent de s’excuser. En tous cas, les prĂ©sents semblent avoir apprĂ©ciĂ© les explications.

Des lecteurs exigeants

La situation est la mĂŞme pour dans chaque centre d’archives. Les ressources et moyens restent identiques (voire diminuent) et il faut « faire avec ». Sauf que nous, lecteurs, on aimerait des instruments Ă  jour, numĂ©risĂ©s, en ligne. On voudrait des fonds classĂ©s. Mais aussi des recensements de population, des tables de succession, des notaires, du cadastre sur le site internet. Et que le personnel puisse mieux rĂ©pondre Ă  nos questions. Il faudrait qu’on puisse manger ailleurs que dans le couloir. Et des bonnes conditions de travail. On peut avoir une machine pour numĂ©riser nous mĂŞme? Et vous voulez pas faire des ouvertures en nocturne? ….

Nos archivistes, ils sont plutĂ´t d’accord avec ce qu’on veut (enfin pas tout), sauf que le temps manque….

Une fermeture le lundi

Amis lecteurs, n’oubliez pas que la communication de documents en salle de lecture n’est qu’une petite partie du travail de nos archivistes... Si vous ne connaissez pas les autres missions, voyez ici.

Et si on fermait une journĂ©e? Personnellement, je suis chef d’entreprise donc je calcule le gain comme ça: deux personnes en salle de lecture + une personne Ă  l’accueil: 3 jours hommes (enfin plutĂ´t femmes en Aveyron) multipliĂ©s par 50 semaines (on ferme 2 semaines par an), ça fait 150 jours. L’Ă©quivalent d’un temps plein du 1er janvier au 30 mai. Pas mal, non? Bien sĂ»r c’est du thĂ©orique.

Dans la réalité, on le voit bien, la fréquentation des salles de lecture est de moins en moins importante. Donc on mobilise du personnel pour, parfois, peu de lecteurs. Par exemple, lundi matin, on était 2, « surveillés » par deux archivistes.  On aurait cru une salle privatisée!

Personnellement, mes « ancĂŞtres », ils peuvent attendre une journĂ©e. Et puis le lundi, c’est bien. Ça ne « casse » pas la semaine.

Archives départementales à Rodez à la fermeture des JEP 2017

Une nécessaire réorganisation

Des documents sont en attente de classement, de cotation, de conditionnement. Et le retard s’accumule.

Alors, imaginez. Mobilisez une plus grande partie du personnel sur un projet de classement, d’instrument de recherche ou peu importe. Le personnel rĂ©alisera le travail probablement plus vite et en plus il connaitra mieux ses fonds d’archives. Un bon point pour nous lecteurs!

Et des projets, il y en a! RenumĂ©roter, prĂ©parer en vue de numĂ©risation, classer et conditionner les fonds qui continuent d’arriver et en profiter pour mettre Ă  jour nos instruments de recherche (parfois disponibles en plusieurs versions)… le travail ne manque pas et chaque projet est important. Des prioritĂ©s sont forcĂ©ment Ă  dĂ©finir.

On nous annonce aussi des nouveautĂ©s, en salle et en ligne. Mais je ne vais pas tout vous raconter ici…

De la patience sans trop râler

Il faut en ĂŞtre conscients, on n’aura pas des instruments de recherche Ă  jour dès le 3 octobre. Il faut du temps. Pour organiser, rĂ©organiser, mettre en place. Mais nous les gĂ©nĂ©alogistes, amateurs ou professionnels, on est patients. D’ailleurs, ceux qui ne le sont pas abandonnent vite leurs recherches…

Alors les retombĂ©es de cette nouvelle organisation seront peut ĂŞtre longues Ă  voir mais on attendra! L’arrivĂ©e des recensements de population en ligne (prĂ©vue pour fin 2017) pourra peut ĂŞtre occuper nos lundis.

Calendrier d’ouverture 2017 AD Rodez

CĂ´tĂ© lecteurs, certains râlent. Toujours les mĂŞmes. Ceux qui n’ont probablement peut ĂŞtre jamais discutĂ© avec le personnel. Les autres comprennent et acceptent….

Communiquer

Rien de plus frustrant que d’aller Ă  un endroit et de tomber sur une porte close. Parce qu’on n’a pas regardĂ© les horaires, parce qu’on avait l’habitude que ce soit ouvert, parce qu’on ne nous a rien dit…

Les nouveaux horaires sont dorĂ©navant affichĂ©s en salle de lecture et sur le site des archives. Maintenant il va falloir convaincre chacun d’entre nous qu’il peut communiquer cette information. Associations, forums, sociĂ©tĂ©s savantes, rĂ©seaux sociaux, rĂ©fĂ©rencements, journaux papier, ceux qui n’ont pas d’adresse mail, nos voisins, ceux qui ne viennent que de temps en temps, ma boulangère qui voit plein de clients, vous qui ne n’ĂŞtes peut ĂŞtre jamais encore venu aux AD Ă  Rodez, il faut que tous vous le sachiez. DorĂ©navant, les archives de l’Aveyron seront fermĂ©es les lundis… Donc merci de mettre Ă  jour vos tablettes (et vos sites internet)!

 

PS: le lundi, donc, je bosserai, mais ailleurs…

Christine Cheuret