DĂ©c 112014
 

Buffalo Bill’s Wild West and congress of Rough Riders of the Word

Le spectacle de Buffalo Bill n’est pas un spectacle de cirque au sens actuel de notre imaginaire, mais il a de commun avec les autres grandes structures comme Barnum ou Maccaddon, de réunir sous d’immenses tentes des numéros équestres de grande envergure.  Les hommes, le matériel  et les animaux (800 chevaux) voyagent dans 4 trains spéciaux. 10 tentes immenses sont prévues pour l’exhibition mais aussi pour la ménagerie, la cuisine, les vestiaires, etc.

Pas de clowns, de girafes ou de trapèzes aériens chez Buffalo Bill mais des prouesses à cheval, une galerie de phénomènes humains, les freaks, et un ensemble de « visages bizarres » selon le journaliste : peaux rouges, cosaques, et japonais qui sont comparables aux artistes des cirques précités.

 Déjà venu à Paris en 1889, Buffalo Bill et son équipe entame une tournée française entre avril et novembre 1905. La Saône et Loire bénéficie de trois dates : Macon le 14 aout, Chalon sur Saône le 15 aout et Le Creusot le 16 aout 1905. Le spectacle arrive de Lyon où il a passé 10 jours et repart vers Nevers.

Alors que le cirque Maccadon, également en tournée en France depuis avril, utilise le terme « buckskin Bill’s Wild West » sur ses affiches qui peut prêter à confusion, Buffalo Bill adapte sa publicité et affirme son unicité.

Buffalo Wild West

Le cirque Maccadon, en perte de succès depuis juin, est reconnu en faillite le 7 aout 1905 par le tribunal de commerce de Grenoble. Les indiens de ce cirque seront rapatriés via Cherbourg sur un paquebot de la compagnie Transatlantic grâce aux sommes réunies par leurs compatriotes indiens du spectacle Buffalo Bill.

Le spectacle du Wild West est axé sur la vie du colonel Cody surnommé Buffalo Bill et raconte la conquête des terres sur les peaux rouges. Les scènes sont des plus réalistes : attaque de diligence, captures de chevaux sauvages au lasso et surtout la reproduction historique de la bataille de « Litte Big Horn » du 25 juin 1876 où le général Cluster fut massacré. Les articles de journaux parlent d’un réalisme impressionnant et de l’effroi des spectateurs à entendre les cris si typiques des peaux rouges.

Buffalo Bill, 59 ans,  est présent à chaque spectacle, exécutant un numéro de tir à cheval  impressionnant. Il effectue là sa dernière tournée avant de se retirer dans ses terres du Wyoming de « 60 kilomètres de long sur 25 de large et se consacrer à leur complet développement. »

Buffalo portrait

Le spectacle connaît lui aussi quelques incidents et quelques critiques, une écuyère est tombée à Lyon quelques jours avant, des panneaux de réclame ont été brisés devant l’église St Laurent au Creusot, et « Queue de fer » a menacé un libraire de Chalon, Mr Reinson, alors que celui-ci voulait le prendre en photo (croyant qu’on lui jetait un sort).

Buffalo incident

A Chalon, les 4 trains spéciaux arrivent à 5H du matin le 15 aout 1905. Les « Bas de Cuir », « Œil de Faucon », « Renard Subtil », « Longue Carabine » et autres sont scrutés par des chalonnais venus assister à ce spectacle avant le spectacle. Les 800 chevaux sont dirigés avec les voitures de matériel vers le même lieu que Barnum 3 ans plus tôt  (avenue de la gare, boulevard de la république, rue du palais de justice, place de Beaune, Carloup, avenue Monnot, chemin des prés, Prairie Sainte Marie), sous les yeux de la moitié de la population de la ville, levée de bonne heure et  massée sur les trottoirs.

A 9H, les hommes ont monté l’ensemble des tentes, des gradins, nourris les bêtes, pris un petit déjeuner solide avec le colonel Buffalo et pour certains d’entre eux, c’est l’heure du repos sous des chars dételés dans des lits sommaires alors qu’ouvre la galerie des phénomènes avec un nègre de 2,45m, une naine, un homme bleu, une charmeuse de serpents, des lapins phénomènes…

Les places sont en vente dès 9H dans les guichets spécialisés et  à l’Agence Fournier 39 grand Rue à Chalon. Les enfants payent demi-tarif comme chez Maccadon mais uniquement sur les places réservées.

Pour l’occasion, un train spécial est mis en place par la compagnie des chemins de fer d’intérêt local pour les habitants des communes proches de Chalon.

Buffalo train

Le spectacle a eu lieu à Chalon sous les yeux de 10 000 spectateurs et sous une pluie d’orage accompagnée de tonnerre. Les 23 numéros prévus au programme ont été exécutés « dans une régularité chronométrique » malgré le mauvais temps et pendant 2H30.

Buffalo détail

Buffalo Bill décèdera en janvier 1917.

 

Sources :

PR97/39-AD71, PR13/71AD71, site circushistory.org, Gallica : le sport illustré

© 2014 Généalanille

Print Friendly